Actualités

L'actualité pour et par les étudiants en chirurgie dentaire

L’interne en Odontologie : un étudiant aux missions méconnues

A l’heure actuelle, la pratique hospitalière des étudiants en Odontologie peut s’entreprendre selon deux points de vue différents. Nous retrouvons, en grande majorité, les externes – étudiants de FASO 1, FASO 2 et TCEO 1 – ainsi que quelques internes, ayant réussi le concours de l’Internat en Odontologie. Les trois filières de l’internat sont l’Orthopédie Dento-Faciale (ODF), la Chirurgie-Orale (CO) ainsi que la Médecine Bucco-Dentaire (MBD).

Cet internat correspond au troisième cycle long des études en odontologie. Il est accessible par un examen classant national passé à la fin du second semestre de la DFASO2 (5ème année) ou en fin de second semestre de TCEO1 (6ème année). Il n’est possible de se présenter à ce concours que deux fois, comme le prévoit le cadre légal. Ce troisième cycle s’échelonne sur 3 ou 4 ans suivant la filière choisie, et est sanctionné à la fin par un Diplôme d’Études Spécialisées (DES) de Docteur en Chirurgie Dentaire donnant le titre de spécialiste et d’ancien interne des hôpitaux. Le concours de l’internat en odontologie est organisé au niveau national par le Conseil National de Gestion (CNG). A son issue, les étudiants sont classés et choisissent leur faculté d’étude et leur spécialité au mérite.

Lors de la session 2021, ils sont 116 à avoir réussi ce concours (1). Mais quels sont leurs rôles, leurs responsabilités, leurs activités ? Il est important de comprendre véritablement en quoi consiste leur quotidien puisque l’UNECD réfléchit à intégrer ce statut d’interne dans la maquette du futur DES Omnipratique (2), si celui-ci voit effectivement le jour.

 

Selon le Code de la Santé Publique, les internes ont un statut d’agent public (3). Par définition, “l’interne en odontologie exerce, par délégation et sous la responsabilité du praticien dont il relève, des fonctions de prévention, de diagnostic et de soins qui concernent les maladies de la bouche, des dents, des maxillaires et des tissus attenants” (4).
L’interne en odontologie possède ainsi le statut d’interne des hôpitaux. A ce titre, il dispose du statut de praticien hospitalier, membre du personnel médical qui reste néanmoins en formation tant sur l’aspect théorique que pratique. En parallèle, un interne entame un travail de recherche qu’il devra présenter en fin de cursus au travers d’un mémoire et d’une thèse d’exercice (à soutenir avant la fin de la troisième année d’internat).  Pour aller plus loin, un interne a la possibilité de suivre des Formations Spécialisées Transversales (FST) qui sont communes à toutes les spécialités, leur permettant d’acquérir des connaissances et compétences supplémentaires dans un domaine précis. 

Au cours de leur semaine, une demi-journée de formation est consacrée à la formation théorique sous la responsabilité du praticien sénior (comprise dans les obligations de services de l’interne) ainsi qu’une demi-journée de formation “libre” lui permettant  de consolider ses connaissances et compétences de manière autonome (5).

 

Les internes en Odontologie exercent à temps plein au sein de l’Hôpital, ainsi leur activité clinique et théorique s’effectue à raison de 35h par semaine. Par rapport aux externes, une plus grande autonomie dans leur pratique leur est accordée par délégation d’un praticien sénior. Il leur est également possible de rédiger et de signer des prescriptions, toujours sous ce principe de délégation. Cette responsabilité accrue implique l’obligation de réaliser des gardes et astreintes. Si ces deux pratiques sont clairement définies chez nos collègues médecins, tout est plus relatif en chirurgie-dentaire et chaque service d’odontologie possède son propre fonctionnement. Ces obligations impliquent, logiquement, un salaire plus conséquent : après les revalorisations du Ségur de la Santé (6), le salaire d’un interne est au minimum équivalent au SMIC soit 18 473€ brut/an (ou 1539,42€ brut par mois). 

Ce statut d’interne doit-il être accessible à l’ensemble des étudiants du troisième cycle ? C’est l’une des questions que le réseau de l’UNECD se pose et qui pourrait conditionner fortement la maquette du DES Omnipratique à venir (dans le cadre de la réforme du troisième cycle en cours), refonte de la TCEO1 actuelle. 

 

Si une plus grande autonomie accompagnée d’une rémunération adéquate est louable, le temps plein de 35h par semaine, ainsi que le système d’astreintes et de gardes, pourraient rendre difficile la possibilité de remplacement et/ou de collaboration salariale offerte à tout étudiant ayant validé son deuxième cycle. De plus, quid du stage actif qui se veut être, à l’heure actuelle, un des piliers de la TCEO1. Une des possibilités qui s’offre aux décideurs serait d’intégrer un stage en cabinet de ville partageant ainsi les 35h réglementaires entre la pratique hospitalière et libérale, à la manière de ce qui existe pour les internes en médecine générale. 

 

Se pose également la question de la capacité des services de chirurgie-dentaire à pouvoir accueillir un nombre beaucoup plus important d’internes, nécessitant de fait un nombre de fauteuils plus conséquent. Faire appel aux centres délocalisés existants et permettre la création de service d’odontologie dans des structures hospitalières qui en sont actuellement dépourvues, semble être une alternative séduisante.

 

Néanmoins, le rôle de l’interne est également celui d’encadrant d’étudiants plus jeunes ce qui permettrait de répondre à un défaut d’encadrement constaté au sein de nos CHU.

Pour plus d’informations sur le statut d’interne des hôpitaux : https://www.codes-et-lois.fr/code-de-la-sante-publique/toc-etablissements-services-sante-etablissements-sante-personne-4e6615e-texte-integral

 

Sources :

(1) https://www.cng.sante.fr/concours-examens/concours-national-dinternat-en-odontologie-odt

(2) /reforme-du-3eme-cycle-etat-des-lieux-et-perspectives/

(3) https://www.codes-et-lois.fr/code-de-la-sante-publique/toc-etablissements-services-sante-etablissements-sante-personne-4e6615e-texte-integral

(4) https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000037156210

(5) https://www.legifrance.gouv.fr/codes/section_lc/LEGITEXT000006072665/LEGISCTA000006196817/

(6) https://www.letudiant.fr/etudes/medecine-sante/segur-de-la-sante-les-remunerations-des-internes-officiellement-revalorisees.html

close

La Newsletter UNECD est à destination de toute personne intéressée par la structure et ses actualités ! Envoyée une fois par mois, elle relate les dernières actualités du site internet et les évènements à venir.

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles :