organisation des études

De 6 à 10 ans d'études au sein des UFR d'odontologie

Les études de Chirurgie Dentaire ou d’Odontologie durent entre 6 et 9-10 ans, et sont organisées en 3 cycles. A l’issue de ces études, les étudiants doivent présenter une Thèse, qui leur confèrera le titre de Docteur d’Etat en Chirurgie Dentaire. 

Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques (DFGSO)
- 3 ans

 

Le premier cycle, d’une durée de 3 ans, est accessible directement après le baccalauréat sur Parcours Sup. Jusqu’à la rentrée 2020, il commence par la PACES ou Première Année Commune Aux Etudes de Santé, voie d’entrée principale dans les études d’odontologie. 

Actuellement, un réforme majeure est en cours d’application : la Réforme des Entrées dans les Études de Santé, qui vise notamment une suppression de la PACES et du Numerus Clausus. Elle prendra effet en Septembre 2020. Pour plus d’information, lire notre article sur La réforme des Entrées dans les Études de Santé. 

 

La PACES

La PACES, ou Première Année Commune aux Etudes de Santé, est une première année commune aux études de Médecine, Pharmacie, Chirurgie Dentaire, et Sage-Femme.

Contenus : Théorie des sciences médicales et fondamentales 

Concours d’Odontologie 

La particularité de cette année est le concours qui la sanctionne, autorisant un nombre strict d’étudiants à continuer en deuxième année. Ce nombre est appelé “Numerus Clausus”, et est publié chaque année au Journal Officiel de la République Française. Pour l’année 2019-2020, le Numerus Clausus était de 8811 places en médecine, 3175 places en pharmacie, 1220 places en chirurgie dentaire et 994 places en sage-femme. Le nombre d’inscriptions en PACES est limité à deux, sauf dérogation.

Stage d’initiation aux soins infirmiers – 2-4 semaines

Entre la PACES et la deuxième année, les étudiants doivent effectuer à l’hôpital un stage d’initiation aux soins infirmiers, d’une durée de deux à quatre semaines à temps complet et de manière continue. Ce stage est destiné à les initier aux techniques de soins, à l’hygiène hospitalière et aux gestes de premier secours.

DFGSO2 & DFGSO3

Contenus : Formation préclinique théorique et pratique

Les deuxième et troisième années de chirurgie dentaire sont ce que l’on qualifie d’années “pré-cliniques”. Ainsi, l’emploi du temps des étudiants oscille entre enseignements théoriques (cours magistraux, séminaires, travaux dirigés) et enseignements pratiques (travaux pratiques).

Les enseignements théoriques portent aussi bien sur des matières “fondamentales” (immunologie, histologie, embryogénèse, biochimie…) que “pratiques” (odontologie conservatrice, parodontologie, prothèse, chirurgie…), sans oublier l’anatomie ou les enseignements de pathologies médicales.

Les enseignements pratiques vont être effectués dans des salles dédiées à cet effet, comprenant parfois des “fantômes” (mannequins permettant de mimer un patient). Les apprentis dentistes pourront alors utiliser l’ensemble des instruments qu’ils utiliseront dans leur métier, afin d’apprendre à les manier. Certaines facultés commencent à s’équiper de simulateurs numériques, soulignant l’importance de la simulation en santé et illustrant ainsi le passage à la médecine numérique de demain. 

Nous retrouvons donc bien ici dès les premières années des études le côté “manuel” et technique du métier de chirurgien dentiste.

pasted image 0

Diplôme de formation approfondie en Sciences Odontologiques (DFASO)
– 2 ans

Le second cycle des études de Chirurgie Dentaire comprend les 4e et 5e années. Ce cycle est marqué par les nombreux stages cliniques des étudiants alors devenus “externes”. 

Une spécificité importante des études de Chirurgie Dentaire est cette partie clinique très importante. Les étudiants exercent alors l’art dentaire sous la responsabilité des enseignants et praticiens de l’hôpital. Ils vont réaliser de nombreux actes cliniques (soins conservateurs, prothèses, chirurgie…) sous la supervision et les conseils des enseignants. Ils sont alors au plus proche des patients dès la quatrième année. 

Contenus : Formation clinique théorique et pratique, Stages cliniques en CHU – Statut d’externe des hôpitaux, Certificat de synthèse clinique et thérapeutique (CSCT)

Les quatrième et cinquième année de chirurgie dentaire sont ce que l’on qualifie d’années cliniques. Les étudiants sont alors externes des hôpitaux, et sont à ce titre salariés (environ 100 euros par mois en quatrième année et 200 euros en cinquième année). Ils prennent en charge des patients dans les centres de soins dentaires, encadrés par des enseignants hospitalo-universitaires.

A côté de ces stages d’externe, les enseignements à la faculté continuent, la formation n’étant pas pour autant terminée ! Des stages dans les services de médecine doivent également être effectués durant le cycle.

A l’issue de la cinquième année, les étudiants doivent valider le CSCT (Certificat de Synthèse Clinique et Thérapeutique), attestant de leur capacité à gérer des cas cliniques complexes.

Selon l’arrêté du 8 avril 2013, les objectifs du deuxième cycle sont :

– L’acquisition des connaissances scientifiques, médicales et odontologiques complétant approfondissant celles acquises au cours du cycle précédent étant nécessaires à l’acquisition des compétences pour l’ensemble des activités de prévention, de diagnostic et de traitement des maladies congénitales ou acquises, réelles ou supposées, de la bouche, des dents, des maxillaires et des tissus attenants, qui caractérise la pratique de l’art dentaire défini à l’article L. 4141-1 du code de la santé publique ;

– L’acquisition des connaissances pratiques et des compétences cliniques dans le cadre des stages et de la formation pratique et clinique ;

– Une formation à la démarche scientifique ;

– L’apprentissage du raisonnement clinique

– L’apprentissage du travail en équipe pluriprofessionnelle, en particulier avec les autres odontologistes ;

– L’acquisition des techniques de communication indispensables à l’exercice professionnel ;

– La sensibilisation au développement professionnel continu comprenant l’évaluation des pratiques professionnelles et l’approfondissement continu des connaissances.

Troisième cycle : 2 voies possibles

Le troisième cycle est accessible aux étudiants ayant validé la 5e année ainsi que le CSCT. Il se divise en deux voies : le cycle court ainsi que le cycle long. 

3ème cycle court – 1 année

Contenus : Stages cliniques en CHU – Stage actif chez un praticien – Préparation à l’exercice autonome de la profession – Apports théoriques avancés 

Le troisième cycle court est constitué d’une seule année, et prépare à l’exercice autonome de la profession. Les étudiants sont encore externes salariés des hôpitaux (environ 250 euros par mois), et abordent à côté des notions de comptabilité ou d’économie de la santé.

Un stage actif, d’une durée de 250 heures, doit être effectué chez un chirurgien dentiste qualifié de maître de stage agréé. Ce stage doit permettre à l’étudiant de mettre en application, dans le cadre d’une autonomie contrôlée, les connaissances théoriques, pratiques et cliniques acquises au cours des études.

Le cycle court mène à la profession de Chirurgien Dentiste omnipraticien (qui pratique l’ensemble des disciplines odontologiques). 

La thèse d'exercice

A la fin du troisième cycle, les étudiants présentent une thèse d’exercice, leur donnant le titre de Docteur d’Etat. Cette thèse doit constituer un travail de recherche, mais peut porter sur de très nombreux sujets.

3ème cycle long - 3 ou 4 ans

Le troisième cycle long représente ce que l’on appelle l’internat. Les étudiants sont alors internes salariés de l’hôpital (environ 1200 euros par mois), et y travaillent 10 demies journées par semaine. Au terme de ce troisième cycle long, les étudiants obtiennent le diplôme de spécialiste, après la soutenance d’un mémoire et plus de la thèse d’exercice. 

Afin d’y accéder, il est nécessaire d’être classé en rang utile au concours de l’internat, que l’on peut présenter en cinquième et/ou sixième année (sans dépasser deux présentations).

Trois filières (ou DES – diplômes d’études spécialisées) sont proposées :

  • Orthopédie Dento-Faciale (ODF), 52 places en 2019 : trois années afin de former des spécialistes en ODF, plus communément qualifiées d’orthodontistes
  • Chirurgie Orale, 16 places en 2019: d’une durée de quatre années et partagé avec les internes en médecine, ce DES va plus loin qu’apprendre uniquement quelques techniques de chirurgie, puisqu’il comprend tout un volet de formation médicale. Les chirurgiens oraux prennent ainsi en charge de nombreuses pathologies locales et systémiques.
  • Médecine Bucco-Dentaire, 42 places en 2019: d’une durée de trois années, ce DES a pour objectif de former les étudiants à des patients avec des pathologies lourdes et impliquant une prise en charge particulière.
  •