Actualités

L'actualité pour et par les étudiants en chirurgie dentaire

Réforme du 3ème cycle : état des lieux et perspectives

Depuis 2016, la Conférence des Doyens en Odontologie a été missionnée par nos  ministères de tutelle : MESRI (Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation) et MSS (Ministère des Solidarités et de la Santé), afin de réformer le 3ème cycle en odontologie, abrégé en R3C (Réforme du 3ème Cycle)

De nombreux  temps d’échanges et de débats ont eu lieu entre les différents représentants du monde dentaire : les universitaires (doyens, collèges d’enseignants), les associations représentatives des étudiants (UNECD et son réseau), les syndicats d’internes (Syndicat National des Internes en Odontologie, Syndicat National des Internes en Médecine Bucco-Dentaire), l’ONCD (Ordre National des Chirurgiens-Dentistes), les syndicats (les Chirurgiens-Dentistes de France, la Fédération des Syndicats des Dentistes Libéraux, le Syndicat des Femmes Chirurgiens-Dentistes, l’Union Dentaire). Actuellement, le projet proposé ne permet pas d’aboutir à un consensus. 

Au fil de cette lecture, nous vous présentons les dernières actualités de ce dossier.

 

Le schéma de la CDO

Le dernier schéma proposé par la conférence des doyens implique les changements suivants :

  • Maintien des DES (Diplômes d’Études Spécialisées) de Chirurgie Orale (CO) et d’Orthopédie Dento-Faciale (ODF), dans le format déployé actuellement, respectivement en 4 et 3 ans.
  • Suppression du DES de Médecine Bucco-Dentaire (MBD), qui n’est lisible ni pour les patients, ni pour les professionnels. À l’origine, celui-ci devait former les internes MBD à la prise en charge de patients à besoins spécifiques (situation de handicap, gériatrie, …). Aujourd’hui, de nombreux internes MBD s’inscrivent au tableau de l’Ordre en tant qu’omnipraticiens plutôt qu’en tant que spécialistes. 
  • Création de plusieurs DES
    • Endodontie, en 3 années
    • Odontologie Pédiatrique, en 3 années
    • Parodontologie, en 3 années
    • Réhabilitation Oro-Faciale Complexe, en 3 années
    • Santé Publique, commun à plusieurs filières médicales, en 4 années
  • Revalorisation de la voie de l’Omnipratique, passant ainsi du Diplôme d’Etat en Chirurgie-Dentaire à un DES de Chirurgie-Dentaire spécialité Omnipratique, en 1 année
  • L’accès à chacun de ces différents DES pourrait se faire par un Examen Classant National (ECN), ce qui changerait de manière très large la fin de 5ème année avec un concours de l’internat pour tous les étudiants en odontologie.

 

Les positions de l’UNECD

La dernière fois que l’UNECD s’est positionnée, par vote de ses administrateurs, sur la proposition émanant des doyens, nous étions en Octobre 2019. Voici nos conclusions à cette date :

  • En accord sur le fait que le DES MBD n’est lisible ni pour les praticiens, ni pour les étudiants, ni pour les patients ;
  • Concernant l’accès au 3ème cycle et aux spécialités, nous souhaitons l’ouverture du concours de l’internat aux praticiens récemment thésés, un renforcement des places disponibles pour le concours de l’internat européen et la ré-évaluation régulière des commissions de qualifications (qui permettent d’ octroyer le statut de spécialiste sur évaluation de dossier à un praticien expérimenté dans la discipline de spécialité souhaitée) ;
  • Favorables à la création du DES d’Omnipratique, permettant ainsi d’harmoniser la 6ème année selon un socle défini nationalement. Cela permettrait également de faciliter l’accès à la carrière hospitalo-universitaire (le DES devenant bientôt un pré-requis pour y prétendre). Cela à certaines conditions, notamment, ne pas imposer une mobilité nationale (pour seulement une année), permettre l’accès à ce DES par la validation du DFASO2 (et non par un Examen Classant National) ;
  • La révision du stage actif avec notamment l’introduction d’un véritable statut de maître de stage ;
  • Valoriser les compétences particulières acquises par différentes formations post-universitaires, et permettant d’identifier clairement les voies de recours ;
  • Favorables à la création du DES de Santé Publique, il est nécessaire de valoriser ce cursus et d’affirmer la place des chirurgiens-dentistes dans les décisions de politique sanitaire au sein des ministères et Agences Régionales de Santé (ARS) par exemple ;
  • Mitigés sur la création du DES d’Odontologie Pédiatrique, bien que l’approche populationnelle soit intéressante, l’UNECD redoute l’adressage systématique des enfants aux spécialistes, qui par dérive pourrait aboutir à une disparition des enseignements de pédodontie pour les futurs omnipraticiens ;
  • Défavorables à la création des DES Endodontie, Parodontologie et Réhabilitation Oro-Faciale Complexe (ROFC). Bien que ces diplômes clarifiraient les voies de recours, cela semble également atteignable par la reconnaissance de compétences, sans pour autant morceler la profession de chirurgien-dentiste. Le suivi régulier chez un chirurgien-dentiste est déjà délicat, le fait de créer des spécialités pourrait rendre ce dernier encore plus difficile, renvoyant un même patient à différents spécialistes. Le DES ROFC, en particulier, ne paraît pas lisible, tant pour la population que pour les professionnels, ou même les internes actuels, et correspond plutôt à la définition d’un “super omnipraticien”. À terme, cela pourrait induire un manque de compréhension et d’attractivité vis-à-vis de cette spécialité, à l’image du DES MBD actuel ;
  • L’UNECD et son réseau redoutent que les différentes spécialités diminuent à terme les gestes que l’omnipraticien pourra réaliser, sur lesquels il sera formé, réduisant ainsi ses compétences et les soins qu’il sera en mesure de prodiguer à ses patients. C’est ce que l’on constate malheureusement avec les enseignements en Orthopédie Dento-Faciale qui permettent difficilement la prise en charge de cas cliniques pourtant simples.

Les pistes de réflexions de l’UNECD

La seule partie du projet qui semble rassembler est celle du DES d’Omnipratique. Le bureau national et les administrateurs de l’UNECD ont décidé de se concentrer dessus pour dessiner les contours de cette nouvelle “6ème année”. 

Voici quelques thématiques abordées :

  • Une harmonisation nationale du CSCT afin de repenser  notre cursus selon une base commune entre toutes les UFR ;
  • Un statut d’interne en odontologie pour tous les étudiants en 3ème cycle (court et long), permettant d’offrir plus d’autonomie et de responsabilités dans leur travail ;
  • Un contenu théorique, pratique et clinique qui permettra à l’étudiant une véritable autonomie dans son apprentissage, en le considérant comme un praticien médical souhaitant approfondir ses connaissances et compétences en vue de son futur exercice. Il intégrera d’ailleurs les notions nécessaires à la gestion d’un cabinet libéral tant sur les plans juridiques, financiers que sur les plans humains et déontologiques ;
  • Une refonte du “stage actif” de 6ème année avec l’introduction d’un statut de Maitre de Stage Universitaire (MSU), reconnu et valorisé, pour tout praticien souhaitant accueillir dans son cabinet des étudiants en 3ème cycle court ;
  • L’affectation des étudiants dans les Centres de Soins, d’Enseignement et de Recherches Dentaires (CSERD) sans UFR d’odontologie (souvent appelés “antennes”) afin de contribuer à une meilleure répartition de l’offre de soins sur le territoire et faire connaître des expériences et exercices différents de ceux de nos Centres de Soins Dentaires ;

L’UNECD continue de travailler et de surveiller ce dossier important pour l’avenir de la formation mais aussi de l’exercice futur de la chirurgie dentaire. Garantir et veiller au maintien de la qualité de la formation des étudiants en odontologie est un des grands engagements de l’UNECD et de son réseau. Cependant, aucune garantie n’est apportée quant à la faisabilité et à la pérennité de ce projet. Actuellement, plusieurs acteurs professionnels et ministériels ne se retrouvent pas dans la maquette proposée par certains doyens. 

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le document détaillant les positions de l’UNECD sur la R3C (2019).

close

La Newsletter UNECD est à destination de toute personne intéressée par la structure et ses actualités ! Envoyée une fois par mois, elle relate les dernières actualités du site internet et les évènements à venir.

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles :