Actualités

L'actualité pour et par les étudiants en chirurgie dentaire

COVID-19 : les étudiants en odontologie inquiets pour leurs formations théorique, pratique et clinique.

— Lettre Ouverte — 

Lyon, le 28 octobre 2020

 

COVID-19 : les étudiants en odontologie inquiets pour leurs formations théorique, pratique et clinique. 

 

Lors de la première vague de la Covid-19, les 250 000 étudiants en santé de France se sont mobilisés pour assurer la gestion de la crise sanitaire aux côtés des professionnels de santé. La situation épidémique se dégradant actuellement en France, il devient urgent d’établir un plan d’action afin de maintenir la formation des étudiants et la santé buccodentaire de la population. 

Les étudiants en odontologie sont prêts à participer de nouveau à l’effort collectif.

 

La Santé Publique au cœur de nos préoccupations

L’épidémie de Covid-19 et les conséquences du confinement ont eu des impacts sur la santé buccodentaire des français. Lors de la première vague, seuls les soins d’urgence ont été assurés, provoquant une perte de chance d’accès aux soins et de qualité de vie auprès de nos patients. 

C’est pourquoi, en tant que futurs soignants, nous plaçons la Santé Publique au cœur de nos préoccupations. Afin de garantir pour les patients une prise en charge globale de qualité, nous souhaitons que tous les soins puissent être réalisés, tant que la sécurité sanitaire peut-être assurée.

 

Préserver la qualité de nos formations

Préoccupés par les formations théorique, pratique et clinique, nous souhaitons un maintien total de ces enseignements. 

En effet, au printemps dernier, nombre d’étudiants ont été privés de leur formation pratique sur une longue période, lorsque d’autres voyaient leur activité clinique réduite uniquement à la gestion des urgences. Il paraît alors essentiel de préserver un panel complet de soins et de travaux pratiques, une nouvelle réduction ne pouvant être que catastrophique pour la formation de nos futurs soignants. 

Nous souhaitons alors un véritable accompagnement en distanciel pour les enseignements théoriques assurés par les enseignants et les étudiants, une conservation des travaux pratiques pour les précliniques et des vacations cliniques variées pour les externes.

 

Veiller à la santé mentale et physique des soignants

A partir de la 4ème année, tous les étudiants en chirurgie dentaire sont en capacité et ont la volonté de soigner. Une mobilisation de tous les externes et l’intégration des étudiants en préclinique, sur la base de volontariat pour accompagner les patients, favoriserait le bon fonctionnement de nos services d’odontologie et soulagerait grandement les 6ème années, les internes ainsi que les praticiens hospitaliers déjà énormément sollicités au printemps dernier. 

Une gestion des emplois du temps adaptée mêlant bénévolat, vacations et enseignements théoriques est ainsi primordiale afin de ne pénaliser aucun étudiant.

 

L’importance de l’intégrité physique des étudiants et enseignants est également un de nos sujets de préoccupation. L’approvisionnement régulier d’EPI est aujourd’hui efficace et doit permettre à chacun d’exercer dans les meilleures conditions sanitaires. 

 

L’engagement des étudiants

Tous les étudiants en chirurgie-dentaire sont prêts à se mobiliser pour la situation sanitaire actuelle. La continuité de l’ensemble des soins doit être une priorité, tout comme le maintien des enseignements pratiques au sein des facultés. La formation des étudiants, futurs professionnels, ainsi que la santé des patients en dépendent directement. Les étudiants de préclinique sont prêts également à s’impliquer. Nous proposons un appel au volontariat pour l’intégration des précliniques en tant qu’aide-soignants au sein des services d’odontologie favorisant un roulement propice pour tout le monde si la situation sanitaire l’exige.

 

Ce n’est que tous ensemble, enseignants, étudiants, patients que nous parviendrons à surmonter la situation sanitaire actuelle. 


Les présidents des 16 corporations étudiantes et de l’UNECD :

Bordeaux – Alexandre FROMENTIN

Brest – Charlotte CARTER 

Clermont-Ferrand – Valentine PERRIER

Marseille – Tristan MARCHAUD 

Montpellier – Antoine WEYMEELS

Nancy – Clara GEORGE

Nantes – Emily-Rose MINOT

Nice – Jeanie ABICHACRA

Lille – Basile GROBELNY 

Lyon – Elvin FEVRE

Paris V – Julie DUBERGEY

Paris VII – Alexandre COLIN

Reims – Albert CEZ

Rennes – Audeline LEMAZURIER

Strasbourg – Chloé FATH

Toulouse – Thibaud RENAUD et Louis MAZIERES

UNECD – Alexandre VIGNE 

 

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles :